Augmentation mammaire

Comment remonter sa poitrine qui tombe

La plupart des seins des femmes perdent leur avantage avec l’âge, mais cela peut être accéléré par une combinaison de différents facteurs, tels que la taille des seins. L’affaissement du sein ou sein qui tombe est connu sous le nom de ptose mammaire dans le monde médical. À mesure que le corps vieillit, le tissu mammaire glandulaire se détériore, ce qui est responsable de la fermeté des seins et les ligaments qui attachent les seins aux muscles de la poitrine s’étirent avec le poids des seins, entraînant ainsi un affaissement des seins avec le temps.

Seins qui tombent ou Seins qui pendent : une poitrine tombante

Les seins qui pendent sont très sensibles à la gravité et au temps. Plus le sein est gros, malheureusement, plus vite et plus l’affaissement est important. Il y a quelques facteurs qui influencent la vitesse à laquelle vos seins commenceront à s’affaisser :

  • Temps – Comme nous l’avons déjà montré, le temps est le facteur le plus important dans le début de l’affaissement des seins.
  • Grossesse et allaitement – Pendant la grossesse, les seins gonflent et sont agrandis par la croissance des glandes de lait. Cela étire les tissus et la peau et lorsque les glandes de lait reviennent à leur taille normale, les seins sont tendus et peuvent donc s’affaisser. Après chaque grossesse, l’effet est exagéré.
  • Perte de poids – Lorsque vous perdez du poids, vos seins perdent du volume proportionnellement à la perte de poids globale. La perte de volume est normalement le tissu interne, il y a donc un excès de peau, sans support sous la peau et le clivage s’affaisse naturellement.
  • Taille des seins – Comme les seins ne sont naturellement pas soutenus, c’est l’élasticité de la peau et les ligaments qui les maintiennent en place. Plus le poids est grand, plus la tension est élevée et plus tôt ils s’affaisseront.
  • Génétique – Malheureusement, certaines femmes sont plus sujettes à l’affaissement, comme le dit le proverbe, c’est dans les gènes.

Remonter les seins : comment remonter sa poitrine qui tombe

Si vous souffrez déjà d’affaissement des seins, ne vous inquiétez pas, de nombreuses options sont disponibles pour vous aider. comme l’augmentation mammaire sans chirurgie ou par les implants mammaires. Il existe aussi d’autres solutions comme le lifting des seins …

Lifting des seins et implants pour seins affaissés

Lorsqu’ils recherchent une augmentation mammaire sans chirurgie ou par implants, les chirurgiens plasticiens sont souvent confrontés à des seins présentant un certain affaissement. Il est communément admis, bien qu’inexact, que les implants soulèveront un sein affaissé. Bien qu’un implant remplisse un sein, il ne change pas vraiment la position horizontale du mamelon sur la paroi thoracique. Cela peut être clairement vu dans les photographies avant et après l’augmentation mammaire dans les vues latérales ou de profil.

La ptose mammaire ou l’affaissement du sein est la relation entre la position du mamelon et le pli du sein inférieur. Lorsque le mamelon descend plus bas et touche ou traverse le pli du sein inférieur, cela devient le point auquel un implant mammaire seul ne produira pas un résultat satisfaisant. Bien que cela rendra le sein beaucoup plus plein et donnera au monticule une belle forme, le mamelon sera toujours situé sur le pôle inférieur du sein pointant vers le bas.

Lire aussi : Comment augmenter sa poitrine sans chirurgie et lipofilling des seins Tunisie

Avec un sein flasque, une question fréquente est de savoir comment un lifting des seins ou lipofilling mammaire ? Peut-être que je n’ai pas du tout besoin d’un implant mammaire. Bien qu’un lifting remodèle le sein et positionne le mamelon et le monticule plus haut sur la paroi thoracique, il ne rendra pas le sein plus gros. Cela est particulièrement vrai dans le pôle supérieur critique du sein, qui est la façon dont la plupart des femmes voient et jugent leurs seins. En fait, un lifting des seins chez certaines patientes peut en fait rendre les seins plus petits … bien qu’ils soient mieux formés.

La découverte de la nécessité d’un lifting (également connu sous le nom de mastopexie) dans le cadre d’une procédure d’augmentation peut être une préoccupation troublante. Les cicatrices créent une nouvelle déformation cosmétique qui doit être mise en balance avec l’affaissement qu’elle remplace. Ce compromis peut être une décision difficile qui est fortement influencée par le degré d’affaissement qui est présent. Dans les seins très bas, ce n’est pas une décision difficile.

L’augmentation mammaire et les mastopexies combinées diffèrent dans le degré de levage qui doit être fait. Bien qu’une certaine quantité de soulèvement et de cicatrice puisse être théoriquement idéale, le degré de soulèvement qui doit être effectué est guidé par la quantité de cicatrices qu’un patient est prêt à accepter. Le fardeau des cicatrices doit être mis en balance avec la gravité de l’affaissement. L’utilisation d’un implant aide définitivement un sein qui s’affaisse et peut souvent réduire le degré de lifting mammaire qui peut être nécessaire. Les implants mammaires plus gros aident à remplir la peau lâche, mais ne soulèveront toujours pas le mamelon d’une quantité appréciable. La dure réalité des mastopexies est que plus il y a de cicatrice créée, plus le mamelon est soulevé vers le haut.

Dans certaines augmentations mammaires, on peut constater qu’un certain affaissement est meilleur que tout type de cicatrice de monticule. Pour d’autres, les cicatrices sont plus acceptables et le désir d’améliorer l’affaissement est plus important qu’une cicatrice résiduelle.

chirurgie des seins pas cher en Tunisie: Comment remonter sa poitrine qui tombe
Aller à la barre d’outils